Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Sarkosy de plus en plus plébiscité, Cambadélis passe la serpillère

Il y a beaucoup d’agitation au parti Socialistes. Le mécontentement des Français qui s’accroît au fil des mois et des sondages, commence sérieusement à inquiéter les ténors du PS. Ce qui inquiète le plus, les panique même, c’est le plébiscite toujours plus important au retour de Nicolas SARKOZY à la tête du pays.

Il faut donc sauver le soldat Hollande à tout prix. Le problème au PS, c’est que jamais ils ne se remettent en question, leurs échecs sont toujours dus à un tiers. Ils ont bien essayé de stigmatiser l’Allemagne à travers Angela Merkel, pour expliquer la non promesse tenue par FH, ceux-ci ont dû très vite ravaler leur arrogance. Donc ils reviennent au thème qui leur réussit le mieux et qui leur a permis de gagner tous leurs combats politiques contre Sarkozy, l’antisarkosysme, et là c’est JChristophe Cambadélis qui s’y colle.

« Pendant une année nous avons dû passer la serpillière après SARKOZY »

Leur but, le grand projet des socialistes...effacer le passage de Sarkosy. Il faut croire que ce dernier leur fait vraiment peur, car probablement était-il dans le vrai. On le voit aujourd’hui, avec la réforme des retraites. Hollande songe à rallonger la durée des cotisations à 44 années mais sans toucher l’âge de la retraite à 60 ans si cher aux syndicats. On retrouve le manipulateur Hollande car pour pouvoir prendre sa retraite à 60 ans, et avoir cotisé 44 ans, il faut commencer de travailler à 16 ans. Or aujourd’hui, la scolarisation est ainsi faite qu’un jeune qui veut sortir avec un diplôme ne le fait pas au plus tôt avant 19/20 ans, Bac Pro oblige. En réalité, la retraite ne pourra être prise qu’à 64 ans !!!! Très habile, ainsi, il ne heurte pas les syndicats accrochés à leur retraite à 60 ans comme un bébé à son « doudou »

"Le deuxième souffle" du quinquennat Hollande "commence" nous dit Cambadélis, il était où le premier souffle? La Nabote ne voit pas comment il pourrait y avoir un 2° souffle, puisqu'il n'y a pas eu de premier !

Il n'y a pas un secteur où la France se porte mieux qu'il y a un an. En effet, que dire :

- du matraquage fiscal,

- de l’augmentation du nombre de fonctionnaires,

- de la baisse historique du pouvoir d'achat,

- de l'augmentation accélérée du chômage,

- de la perte de crédibilité de la France sur la scène internationale,

- de l'absence de toute réforme de structure courageuse (ex. sur les collectivités territoriales et les conseils généraux en particulier),

- des clivages entre français,

- de l'endettement qui ne cesse d'augmenter,

- des mauvais chiffres de la délinquance,

- de l'absence de cap et de la cacophonie généralisée au sein d'un gouvernement pléthorique avec un 1er ministre fantomatique.

La serpillière, la boîte à outils, le jardinage, les images ne manquent pas au PS, il faut rester terre à terre, pensent-ils que les Français sont stupides à ce point ?

- Le Chef nous dit qu’il a une boîte à outils: souci, il ne sait pas à quoi ceux-ci servent, il a perdu la notice tout de suite après son élection et ne la retrouve pas.

- Le second jardine nous dit-il, mais il n’a pas dû planter en bonne lune, car on ne voit rien pousser.

- Cambadélis parle d'avoir passer la serpillère, durant une année, ils auraient mieux fait d’utiliser le karcher cela aurait été plus vite, mais il est vrai que cet outil appartient à leur ennemi.

Ces propos ne sont rien d'autre que de la provocation contre une grande partie des Français qui réclament le retour de N. Sarkozy.

Ils vont tellement peu être capables de redresser la France qu'ils vont devenir vindicatifs et agressifs, nous le voyons tous les jours. Depuis le 6 mai 2012, on n'est plus vraiment en République, mais déjà dans un totalitarisme qui n'ose pas dire son nom : on n'a plus le droit de dire ou même de penser autre chose que les socialistes sans se faire insulter par ceux-ci (Véronique Genest, Depardieu en sont des exemples). Ceci est vérifiable aussi dans les forums des médias où la censure est féroce. Ce qui ressort comme opposition n’est que gentillet. On le voit aussi avec la manière dont sont traités leurs opposants dans les manifestations. La gauche n'arrête pas de diviser les Français, elle joue un jeu dangereux qui risque de se retourner violemment contre elle.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour