Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand François Hollande se moque des Français

Un article paru dans le Parisien interpelle la Nabote et la fait réagir :

« Remaniement : les petites manœuvres de François Hollande »

Nathalie Schuck (avec Frédéric Gerschel) | Publié le Samedi 29 Mars 2014, 07h58 | Mis à jour : 07h58

Cet article choque la Nabote à plusieurs niveaux:

« ON SAVAIT François Mitterrand adepte des préceptes de Machiavel. On découvre que son successeur socialiste à l'Élysée n'est pas en reste en matière de ruse et d'habileté. Le roi de l'enfumage, François Hollande ? Dans cet entre-deux-tours des municipales, le président n'est pas pour rien dans le flot des spéculations qui jaillissent dans les médias sur le big-bang gouvernemental imminent. Car, en coulisses, il distille volontiers petites phrases et confidences aux journalistes qu'il reçoit par tablées entières ces jours-ci. Manière de tester ses idées... et de brouiller les pistes pour ménager son effet de surprise.

Ces deux journalistes visiblement ravis de nous rapporter ces faits ont-ils seulement deux sous de réflexion ?

Ils sont ravis de se faire manipuler par François Hollande qui leur donne l’impression d’être importants puisqu’il les convie à l’Élysée alors qu’il se sert d’eux uniquement pour des fins personnelles. Les journalistes ne sont donc que les ficelles que tire François Hollande pour faire monter l’adrénaline chez les prétendants ministres : Bonjour le personnage. Ces couillons, on ne peut pas dire autrement, s’en flattent et sont enchantés de jouer le jeu du Président. À ce niveau c’est grave des deux côtés.

« Les deux expressions favorites de François sont : j'enfume ! et il faut laisser dégorger les escargots ! » rigole un vieux compagnon de route, qui se targue de « bien connaître l'animal ». Voilà qui fera plaisir aux ministres qui tremblent pour leur fauteuil et aux élus qui rêvent d'un maroquin, ravalés au rang de simples gastéropodes... »

Le cynisme est ici à son comble, le respect pour les individus est totalement absent. Enfumer dans le sens employé par le président est :

« Chercher à tromper, à mystifier, par des paroles ou des actions dilatoires »

Le trait de caractère du personnage qui découle de cette définition en dit long sur la motivation de François Hollande et ce qu’il est exactement.

Quant à la comparaison faite des prétendants ministres démontre si besoin est, toute l’estime que François Hollande leur accorde. Ils seront des pions qu’il utilisera pour garantir son avenir. Il les considère comme des kleenex à l’image de ses femmes qu’il quitte quand elles commencent à faire de l’ombre ou à nuire à son image.

De tels propos semblent amuser fortement ces deux journalistes, cela ne fait pas du tout rire la Nabote. En effet cela démontre un trait de caractère pas à l’avantage du personnage Hollande. Ce type est tellement imbu de lui-même et sûr de lui qu’il considère les autres comme des instruments destinés à le servir.

Hollande joue sciemment avec les nerfs du Landerneau. « Je vois tous les noms qui sont cités dans la presse, je n'ai pas grand-chose à ajouter... » se délecte-t-il en petit comité, plus que jamais roi de l'esquive.

Ces dernières heures, le chef de l'Etat faisait même mine d'hésiter sur le calendrier du remaniement. « Si on perd les européennes, qu'est-ce qu'on fait ? » s'interrogeait-il à voix haute. « Ne vous fiez pas à ça. Ce sera lundi ou vendredi, mais pas mardi car c'est le 1 er avril », balaie l'un de ses plus proches. « François s'amuse, il teste pour voir comment ça réagit, décrypte un autre ami. Il enfume pour gagner du temps pour construire son dispositif. Il bordélise par tactique. »

Hollande joue avec les nerfs de ses ministres, il s’amuse à lancer des balivernes pour voir comment certainement les journalistes réagissent, il enfume pour gagner du temps et bordélise par tactique. Bref la France est dans la panade complète et son Président est dans un état jouissif parce qu’un certain nombre de benêts attendent en tirant la langue son bon vouloir. Ces deux journalistes sont aussi des crétins car rapporter de tels propos aussi benoîtement sans réagir, c’est grave.

François Hollande prend tout son entourage pour ses larbins y compris la presse à qui il fait semblant de donner une place importante alors qu’il l’instrumentalise pour faire de la propagande pour sa personne uniquement.

Le cynisme abject de François Hollande est impressionnant mais ni la presse ni ces mendiants des miettes du pouvoir ne semblent en avoir conscience. Ce type est puant de suffisance et de méchanceté.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour