Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le retour de Nicolas SARKOZY, pas dans l'indifférence

La vie de notre pays a été hier soir quelque peu bousculée par un événement très attendu par les uns, redouté par certains, avec beaucoup de mépris pour les autres et quelques interrogations tout de même par ceux qui habituellement ne se prononcent pas en politique :

l’intervention télévisée de Nicolas SARKOZY pour expliquer son retour en politique.

  • Les militants sarkozystes étaient en ébullition,
  • Tous les journalistes étaient au taquet
  • Les dirigeants UMP essayaient tant bien que mal d’exister par des déclarations intempestives qui voulaient se démarquer totalement de Nicolas SARKOZY.
  • Pour le pouvoir en place, le PS, le FN c’était un non événement, mais qu’ils vont largement commenter ensuite.

La Nabote a fait partie des 8,1millions de Français qui ont écouté le Président SARKOZY hier soir.

8,1millions d’auditeurs pour un personnage sensé n’intéresser personne, c’est quand même pas mal, alors que le Président en exercice, lui n’a réuni que 1,4 millions d’auditeurs pour sa conférence de presse, où il n’a été retenu de son discours qu’un :« c’est pas facile » larmoyant. Il n’y a pas à dire, le style est différent : l’un est bouillonnant d’énergie et d’idées, l’autre ressemble à un poireau trop cuit incapable de la moindre idée, il doit s’approprier les idées des autres qui ont de surcroît échoué avec la prétention qu’avec lui çà marchera.

Une chose est évidente pour la Nabote, si le retour de Nicolas SARKOZY est possible de cette manière, c’est tout simplement parce que le pouvoir en place essuie un fiasco complet aussi bien en politique intérieure, qu’extérieure. Que le Triumvirat de l’UMP qui a fait un passage en force pour s’attribuer la direction du parti dans l’espoir de se garantir s’il y avait un éventuel retour de Nicolas SARKOZY est totalement inaudible sur le plan de l’opposition au gouvernement et de surcroît passe son temps à entretenir la division dans le parti et l’englue. Il est évident que François Hollande ne peut que se réjouir d’une telle équipe d’opposants. Nicolas SARKOZY revient parce que les militants le réclament à cor et à cri. La Nabote n’était pas partisante d’un retour de Nicolas SARKOZY à travers l’UMP, c’est un panier de crabes qu’il aura bien du mal à gérer avec des gens peu sûrs. C’est son choix, elle le respecte et le soutiendra.

Revenons à la soirée d’hier soir. En 40 minutes Nicolas SARKOZY a taillé en pièce en quelques mots François Hollande et son gouvernement, ce qu’ont été incapables de faire François FILLON et Alain JUPPÉ en 2 ans et demi.

« Qu’est-ce qui reste de la longue série d’anaphores Moi président ? : une longue litanie de mensonges » Voilà qui est dit et que peu de Français vont contester.

« offre un spectacle humiliant » Pan ! François attrape cela. Il est vrai que notre Président actuel et son gouvernement ne font pas dans la dentelle :

  • Se comporte comme un mufle lorsqu’il reconduit le Président sortant lorsqu’il prend possession des lieux.
  • La rue du Cirque en scooter qui fait la Une d’un média People afin de faire savoir à la maîtresse en titre son congé : il y a tout :l’élégance, le tact, l’intelligence, la finesse qui semble le caractériser…
  • Quelques mois plus tard, la dite maîtresse sort un bouquin au vitriole concernant le dit président qui aime manger que dans les grands restaurants. Ce que nous confirme le Point : Les très chers déjeuners de travail de François Hollande (Titre du Point) Il a déjeuné à La Farnesina, un resto chic de la rue Boissy-d'Anglas (Paris 8e ) à environ 100 euros par personne, des témoins ont pu constater que les convives ont choisi de bonnes bouteilles, tant qu’à faire buvons bien à la santé du contribuable.

Qui cerise sur le gâteau se moque des pauvres en les qualifiant d’un nom sympathique : les sansdents. Là encore, FOG, éminent journaliste, nous le confirme sans sourciller en affirmant qu’il s’agit d’une plaisanterie, ni plus ni moins. Désolée, Messieurs, la Nabote n’est peut-être pas drôle, mais la pauvreté ne peut-être source de plaisanterie surtout venant de la part de personnages tels que vous. Avec la muflerie s’allient la bêtise et la méchanceté, savant cocktail.

  • Comme si cela ne suffisait pas le ministre, MACRON, un fils de bourgeois prétentieux, lui, qualifie les ouvrières d’un abattoir : d’illettrées, rien que çà. Les ouvriers qui ont voté pour ces gens-là sont agréablement remerciés et surtout considérés.

Les masques tombent. Que ce soit Hollande, tout son gouvernement et l’ensemble des dirigeants PS tous sont issus de la bourgeoisie friquée pour qui le socialisme n’est qu’un paravent pour dissimuler la réalité de leur vie et affichent des idées auxquelles ils ne croient pas du tout mais qui font bien et surtout plaisir au peuple (çà coûte rien, en effet, et çà ramène des électeurs) d’où la litanie de mensonges.

  • À l’extérieur du pays, l’humiliation n’est pas mince : Après avoir fait péter ses petites galoches auprès des grands de ce monde, Hollande, s’est fait vertement remettre en place, snobé par les USA, Hollande a aussi reçu une magistrale leçon de politique étrangère par Poutine au moment de l’affaire de la Syrie.
  • À l’intérieur, ce n’est pas mieux, on fait la chasse aux riches, à ceux qui planquent leur argent à l’étranger, le ministre chargé de cela, planque les siens en Suisse. Celui qui est chargé de la collecte des impôts se dispense de payer les siens depuis des années. 50 élus socialistes font l’objet de poursuites judiciaires, pour malversations, rien que çà.
  • Montebourg un éminent socialiste explique sans sourciller comment on invente et présente une « affaire » destinée à jeter le discrédit sur un adversaire pour l’abattre. L’innocent, a-t-il seulement songé 30 secondes qu’un tel aveu nous amenait directement à des affaires savamment distillées par la gauche depuis des années et relayées avec emphase par les médias et pour lesquelles les juges ont un mal fou à trouver le moindre début d’une inculpation, ce sont les fameuses affaires SARKOZY ?

« Un spectacle humiliant » s’est contenté de dire Nicolas SARKOZY mais qui sous-entendait tellement de choses choquantes et incontestables.

  • Il n’a pas non plus épargné ces chers FILLON et JUPPÉ même s’il leur a tendu une main qu’ils semblent rechigner à prendre et s’ils la prennent,il faudra queNicolas SARKOZY se méfie. Il semble n’avoir pas changé sur ce point, il fait confiance, il est gentil et s’entoure pas toujours de façon judicieuse comme avec FILLON et il semble vouloir recommencer à moins qu'il ne laisse à FILLON le soin du divorce
  • Bref, Nicolas SARKOZY s’en est bien sorti et la horde de journalistes au taquet et à la solde du pouvoir qui lui leur paie de bons gueuletons et leur cire les pompes, a tout de suite réagi et à croire pour certains que le métier de journaliste rend sourd ou conduit à l’idiotie, tellement ils ont déformé les propos de Nicolas SARKOZY pour les faire rentrer dans le moule qu’ils lui réservent.

Les militants sont enchantés, normal, la Nabote est d’accord sur le discours notamment le clivage des partis obsolète, mais reste sceptique quant à l’unité de l’UMP.

Ceux pour qui c’était un non événement tel que le PS :

- Le PS fustige « une fausse modestie qui cache mal l’arrogance, esprit de revanche et d’affrontement » Corinne Narassiguin porte-parole

Il est vrai que la modestie on s’y connaît au PS : Se moquer des plus faibles, mépriser et arrêter ceux qui ont l’outrecuidance de les contester. Esprit de revanche : »SARKOZY tu ne reverras plus » (ben si, on l’a revu et plus vite que vous ne le pensiez). Quant à l’arrogance c’est l’hôpital qui se moque de la charité, c’est même la spécificité PS.

Nicolas SARKOZY est de retour, le plus difficile pour lui selon la Nabote sera de ressouder l’UMP. Certains sont allés trop loin et une scission lui semble immanquable. Quoiqu’il arrive elle soutiendra l’action de Nicolas SARKOZY.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour