Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Nabote n’aime pas du tout Carla Bruni en tant que chanteuse. Désolée  Madame, lorsque vous chantez, la Nabote a toujours l’impression que vous êtes sur le point de rendre l’âme, mais peut-être devrait-elle se pencher un peu plus sur les paroles de vos chansons. Vous sortez un album qui fait grand bruit, avec notamment une chanson, le Pingouin, qui n’est pas pour certains sans faire référence au plus haut personnage de l’État. Comment çà ? Qu’est-ce qui peut amener tant de monde à penser qu’il s’agit de notre Cher Président ? Voyons un peu :

 


C'est le pingouin que l'on aperçoit au matin,

Les bras ballants le pingouin, les bras ballants mais l'œil hautain

Car il prétend le pingouin être sûr de ce qui est certain.

Il est savant ce pingouin. Il a étudié son latin et son accent le pingouin.

 Mais quand il parle on entend rien, il bouffe ses mots le pingouin.

 Il cause comme on perd son chemin.

 Il n'est ni beau le pingouin. Ni haut, ni bas, ni laid, ni loin.

 Ni froid ni chaud le pingouin. Ni tout ni rien, rien, rien rien du tout.

 Non tiens le pingouin on vient lui manger dans la main.

 Il adore ça le pingouin.

 Il prend son petit air souverain.

 Mais j'le connais moi l'pingouin.

 Il a pas des manières de châtelain non.

 C'est mal élevé les pingouins faut que je lui donne des cours de maintien

 Eh le pingouin ! Si un jour tu recroises mon chemin,

Je t'apprendrai le pingouin, je t'apprendrai à faire le baisemain.

 Tu ravaleras le pingouin oui tu ravaleras ton dédain.

 Tu m'fais pas peur le pingouin.

Tu m'fais pas peur, tu me fais rien, rien, rien, rien du tout.

 Tiens le pingouin, t'as l'air tout seul dans ton jardin.

 

T'as l'air inquiet le pingouin, t'as mis ta tête de mocassin.

 T'es démasqué le pingouin.

 T'es bien puni, t'es mis au coin, coin.

 C'est mérité le pingouin, t'avais qu'à pas être si vilain.

 Je ne l'aime pas ce pingouin,

 Malheur sournois, malheur radin, malheur narquois, le pingouin,

 M'as l'air content de lui tout plein. Il a l'cœur froid ce pingouin,

 Il n'a pas l'air d'aimer son prochain, c'est pas pour moi les pingouins.

 J'préfér les biches, les chats, les chiens, les tiques, les lions ou les dauphins, pas les pingouins, pas les pingouins.


Hum, il est vrai que l’on retrouve certains traits de caractère de notre Cher Président dès les premiers vers de cette chanson.

-      « Hautain, il a étudié son latin et son accent »,  notre Cher Président  essaie de se forger un personnage à la Mitterand, cela a marché pour les élections mais comme dit Carla,

-      « il est démasqué »

-      « Quand  il parle on entend rien » Ah il est certain qu’il faut être un fervent admirateur pour lui pardonner ses discours où il ne nous dit RIEN, où il enfonce des portes ouvertes, où il nous dit tout et son contraire.

-      « tiens le pingouin on vient lui manger dans la main.

 Il adore ça le pingouin.

 Il prend son petit air souverain. » Pour la Nabote, notre Cher Président dans ces situations lui donne l’impression d’un gamin qui découvre son jouet tant attendu au pied du sapin de Noël mais qu'il ne sait pas quoi en faire.

-      « C'est mal élevé les pingouins faut que je lui donne des cours de maintien » Là encore on devine notre Cher Président car il semble que celui-ci ait fait de la goujaterie et de la cuistrerie son fond de commerce. Il nous a donné le ton avec la passation de pouvoir certes, mais il ne se comporte pas mieux avec les chefs d’État (nombreux) qui portaient quelque estime à son prédécesseur. Hautain, suffisant, prétentieux, voilà quelques adjectifs qui  collent parfaitement au personnage de notre Cher Président. Quant à son maintien n’en parlons pas, on dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle aurait du travail, Carla, pour lui apprendre les bonnes manières tant il semble indécrottable.

-      « Malheur sournois, malheur radin, malheur narquois, le pingouin,

 M'as l'air content de lui tout plein. » Sournois, ce n’était pas ses « amis » socialistes qui le décrivaient ainsi ? Ah pour çà, François est toujours très satisfait de lui-même, mais il est de plus en seul à avoir cette haute opinion de lui-même.

 

Bref, effectivement nous retrouvons pas mal de traits de caractère de notre Cher Président, et si Carla lui avait trouvé son surnom après Flamby, Fraise des bois, Normal 1er , et la Nabote en passe ? Sarkosy n'en avait qu'un récurrent: le Nain, ce à quoi la Nabote rétorque qu'il vaut mieux être petit et intelligent que grand et bête. Et puis tout comme les grands niais les nains ont les pieds qui touchent par terre. En attendant, vous avez dit juste, Madame, et c’est fort dommage pour notre pays d'avoir un tel personnage pour le gérer.

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour