Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aubry

 

     Martine Aubry, patronne du PS, a assuré aujourd'hui qu'elle serait "la première alliée" de François Hollande et de son gouvernement dont elle ne fait pas partie, une absence décidée "en parfaite entente" avec les deux têtes de l'exécutif.

 

Le maire de Nantes est "un proche. François Hollande aime bien travailler dans la proximité. Et je pense que dans la période actuelle, une entente parfaite" entre président et premier ministre "est absolument essentielle", a argumenté Martine Aubry. "Ce choix pour moi s'imposait, j'y étais préparée". C'est donc, a-t-elle dit, "en parfaite entente" avec le président qu'elle n'a pas intégré l'équipe ministérielle.

 

"Je serai la première alliée comme j'ai été la première supportrice de François Hollande', a promis l'ex-numéro deux du gouvernement Jospin.


Que ce soit  Martine Aubry , Ségolène, Fabius, Montebourg, Valls ils ont flingué  ce brave François à tout va et maintenant lui cirent les pompes.

 

     Comment peut-on garder son sérieux quand on reproduit les déclarations de Madame Brochen qui a dit :
"Sur un certain nombre de sujets, François Hollande a changé d'avis ces derniers mois (...) Le vrai danger pour nous ce n'est pas le débat, au contraire, mais c'est le flou !" BFM TV - 12 octobre 2011.
"Il n a aucune épine dorsale, il manque de caractère" (le nouvel observateur 30 juin 2011) ?
"Il n'est pas fiable" (le nouvel observateur 23 juin 2011)
"Arrêtez de dire qu'il travaille. François n a jamais travaillé, il ne fout rien." (JDD 30 avril 2011).

Les journalistes ont démoli N.Sarkozy, mais chez les socialistes, Hollande, l'est par son propre camp.

Mais pour  Martine Aubry, la vengeance ne s'est pas faite attendre. Les alliés de la première secrétaire du PS, ont fait coup double ce mercredi matin lors d'une réunion du secrétariat national du parti qui traitait des derniers points chauds aux législatives.

Alors que la première circonscription de la Somme était promise à Faouzi Lamdaoui, chef de cabinet de François Hollande durant la campagne présidentielle, les aubrystes ont finalement décidé d'accorder l'investiture socialiste à l'une des leurs, Pascale Boistard, adjointe au maire de Paris.

Idem dans la douzième circonscription des Hauts-de-Seine, où Juliette Méadel, conseillère municipale à Paris et membre de l'équipe de campagne du candidat socialiste à la présidentielle, tenait la corde. Jean-Marc Germain, qui n'est autre que le directeur de cabinet d'Aubry au PS et à la mairie de Lille, lui a été préféré.

Les hollandais présents à la réunion ont pourtant proposé un compromis : à nous la Somme, à vous les Hauts-de-Seine. Mais les aubrystes, majoritaires au secrétariat national, leur ont opposé une fin de non-recevoir. Des rebondissements sont cependant à prévoir : difficile d'imaginer les hollandais laisser passer ce qu'ils considèrent être une "vengeance".

Une interprétation "imbécile", selon François Lamy, le conseiller politique d'Aubry. Selon lui, "Lamdaoui n'était plus candidat" ! Ce que ce dernier dément, comme les représentants de Hollande...

Le soufflet de l'unité est vite retombé.


"Tout vient à point à qui sait attendre !"  Martine Aubry succèdera à Ayrault, c'est certain ! Le père François devra faire contre mauvaise fortune, bon coeur. Elle  laisse tout ce beau monde essuyer les plâtres, puisque'ils sont tous à quelques exceptions prêts des novices !!!

C'est comique et affligeant.

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour