Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

           Revoilà la Nabote et ses commentaires sur l’actualité.


             Deux choses, la hausse du chômage (c’était plus que prévisible) et la croissance au niveau zéro, la Nabote aurait tendance à dire comme ceux qui nous gouvernent.

    C'est du jamais-vu depuis près de trente ans : le pouvoir d'achat des ménages a baissé en 2012 pour la première fois depuis 1984, souligne l'Insee dans les derniers résultats détaillés des comptes nationaux au quatrième trimestre. Il a chuté de 0,4% sur l'ensemble de l'année, après une progression de 0,5% et en 2011 et de 0,9% en 2010. La chute a été particulièrement rude au quatrième trimestre. Le pouvoir d'achat a baissé de 0,8%, après une stagnation au trimestre précédent. Aucune baisse trimestrielle aussi importante n'avait été enregistrée depuis 2003.

Selon l'Insee, ce sont les impôts qui ont surtout grevé le portefeuille des ménages. Si la masse salariale a légèrement progressé (+0,3%), de même que les prestations sociales (+0,9%), ces facteurs favorables ont été plus que compensés par la progression des prélèvements obligatoires. Les impôts se sont accrus de 7% au dernier trimestre 2012, après une hausse de 4% au troisième.

La hausse des cotisations sociales à la charge des salariés de même que la suppression des exonérations sur les heures supplémentaires ont également pesé. (article de presse)

Cela tend à dire que les méthodes Sarkozy maintenaient le pouvoir d’achat des Français. Il avait compris qu’augmenter les impôts n’arrangeraient pas la situation, mais comme notre Cher Président a pris pour politique de prendre systématiquement le contre-pied de Sarkosy, il a augmenté à outrance les impôts et ce n’est  pas fini nous a annoncé Mr Moscovici, les résultats ne se sont pas fait attendre. Notre cher Président qui n’avait que le mot croissance à la bouche, où est-elle sa croissance ? Il ne l’avait probablement pas imaginé ainsi.

Quant au chômage, là encore Sarkozy avait compris qu’accroître les charges des entreprises c’était accroître le chômage. Là encore le grand savant de l’Élysée a pris le contre-pied de Sarkosy et à matraquer les entreprises de taxes. La Nabote a d’ailleurs eu le sentiment qu’en agissant ainsi, le Grand Manitou et son clone de Matignon donnaient une bonne correction aux entreprises. Oui, mais là encore le résultat ne s’est pas fait attendre. Explosion du chômage.

Une chose qui frappe la Nabote, avec la libre circulation  des Européens et le droit de travailler partout, c’est incroyable le nombre de fourgonnettes venant de Roumanie, Bulgarie, Pologne qui circulent sur notre territoire, ces gens viennent pour travailler, pour moins cher que nous bien sûr et çà nous aurons beau taper des pieds nous ne pourrons l’empêcher. Question toute simple. Quand deux magasins nous proposent le même article mais avec un prix qui va du simple au double dans l’un et l’autre, où allez-vous ? Chez celui qui vous fait payer le double de l’autre ? Certainement pas, tant pis pour celui qui fait payer le double, pourquoi voulez-vous que les employeurs agissent différemment ? Que cela nous plaise où non et çà ne réjouit pas plus que vous la Nabote, il nous faudra revenir sur nos acquis sociaux si nous voulons nous en sortir.

Avec un cote de popularité au ras des pâquerettes, la hausse dans les sondages de son ennemi juré, les critiques acerbes d’un député PS, ces deux annonces simultanées ne vont pas faire sauter de joie notre Grand Maître de l’Elysée. Il ne va pas être à la noce demain soir à la télé, le Grand Manitou, à part le mariage pour tous contesté par les Français, il ne va pas avoir grand-chose à dire sur sa mandature depuis 10 mois.

Sarkosy  en Belgique aujourd’hui, a eu une phrase qui a bien plu à la Nabote :

« Il ne sert à rien de maudire la pluie. Car elle finit toujours par laisser la place au soleil». Les Chinois disent aussi que la plus belle victoire est de laisser l'ennemi se défaire lui-même... (Sarkozy)

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour