Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier soir sur Thalassa, il y a eu un reportage qui a particulièrement touché la Nabote.

A l'occasion de la journée de la femme Thalassa propose de partager le quotidien d’un groupe de femmes ayant eu un cancer du sein et qui ont décidé de former un équipage afin de disputer la célèbre « Voga longa » à Venise. Le reportage les suit tout au long de leur entraînement sur un canal rémois. Nous vivons leurs craintes, leurs joies, leurs peines ceci sans fioriture. Magnifique.

Ayant eu elle-même un cancer du sein il y a trois ans, la Nabote a suivi ce reportage avec une certaine émotion. Il faut que ce reportage soit une source d’espoir pour celles qui sont dans le combat. Ce n’est pas facile d’imaginer à l’annonce du cancer qu’il y a un APRÈS cancer, et pourtant…

L’annonce du cancer est absolument terrible. Pour la Nabote ce fut après une mammographie de contrôle banal. Aucun signe, qui pouvait laisser supposer quelque chose. Le coup fut très rude. L’impression que tout s’écroule. Bien qu’elle ait déjà eu des ennuis de santé sérieux, la Nabote n’a jamais ressenti une telle panique face à la maladie, mais jusqu’à ce jour terrible, la vie de la Nabote n’avait jamais été mise dans la balance, et çà, c’est beaucoup.  Mais c’était il y a trois ans. Aujourd’hui, comme les femmes du reportage la Nabote est en rémission. La vie a repris ses droits, avec un goût encore meilleur, le bonheur de vivre l’instant présent. Les bons moments sont à vivre sans modération car ils ne reviennent pas. Le cancer nous fait réaliser d’une manière bien concrète que nous sommes ici-bas pour un temps donné, par conséquent il ne faut pas se laisser piéger par les futilités de la société de consommation.

 Le cancer du sein se soigne très bien, il faut absolument faire les contrôles de dépistage, c’est le meilleur moyen de débusquer l’intrus qui s’installe dans notre sein à notre insu. Si la Nabote ne l’avait pas fait, elle ne voulait pas s’en tirer avec aussi peu de frais. Il faut aussi faire confiance à nos médecins, eux seuls savent ce qui est bon pour nous car tous les cancers du sein ne se ressemblent pas.

Alors à toutes celles qui sont dans le combat, n'oubliez pas qu'après la vie est encore plus belle. Que ce moment soit pour vous l'objectif à atteindre, il aide à supporter les misères.

Tag(s) : #santé