Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche noir pour Hollande et le PS

En effet ce dimanche 16 juin était important pour notre Président et sa majorité pour deux raisons :

  • L’élection partielle dans le Lot-et-Garonne pour remplacer Jérôme Cahuzac
  • Le passage du Président Hollande à l’émission « Capital »sensé pour la nième fois faire de la pédagogie pour expliquer sa politique aux Français qui décidément ne comprennent rien.

Tout d’abord l’élection partielle à Villeneuve sur Lot qui a vu le candidat PS évincé dès le 1er tour, avec une poussée inquiétante du FN.

À en croire, nos éminents gouvernants que ce soit François Hollande ou JM Ayrault, la faute en incombe directement à Jérôme Cahuzac. C’est impressionnant comme ces deux messieurs ont une facilité à reporter sur autrui le résultat de leurs propres erreurs. C’est la huitième élection partielle que le PS perd et au gouvernement, on n’imagine même pas une seule seconde, que la cause de ces échecs peut être la politique menée. Le PS se proclame toujours socialiste et marxiste (le seul de toute l'Europe !), alors que le marxisme est mort au pied du Mur de Berlin, en novembre 1989, sa politique est décriée non seulement en France mais aussi en Europe, mais cela ne perturbe en rien le président persuadé d’être un guide incompris. D’ailleurs c’est bien pour cela qu’il vient dans toutes les émissions télés possibles pour essayer de convaincre.

Seulement pour sa leçon de politique notre président n’a pas fait recette hier soir sur « Capital », un bon nombre de Français dont la Nabotte ont séché le cours magistral qui selon les commentaires des courageux qui ont écouté était soporifique et n’apportait rien de nouveau. La Nabotte s’est contenté de lire le compte rendu dans la presse et a retenu certains points

« Je comprends les impatiences » a-t-il dit. Venant de quelqu'un qui a osé opter pour son slogan de campagne « le changement c'est maintenant » c’est dire à ses électeurs qu’ils ont été bien stupides de prendre ce slogan au pied de la lettre. Est-ce de l’impatience ou une sérieuse inquiétude ? En effet, non seulement les mesures prises par François Hollande n’ont aucun effet sur l’économie mais celle-ci régresse.

« Vous croyez que je ne l'ai pas vue, la crise ?» a-t-il encore dit. Si vous avez vu la crise Mr Hollande alors vous avez menti à vos électeurs, car ce n'est pas ce que vous disiez pendant la campagne électorale. Vous nous disiez que les difficultés de la France étaient dues uniquement à la mauvaise gestion de Mr SARKOZY pas à une éventuelle crise invoquée par l’ex-président et qu’avec vous, les choses allaient rentrer dans l’ordre très rapidement. D’ailleurs votre slogan nous l’indiquait, vous aviez la boîte à outils et tous les outils pour redresser la France. Vous avez depuis perdu la notice de tous vos outils et vous voilà fort dépourvu.

«Je ne partirai pas, je ne me défausserai pas.» Cela nous l’avons largement compris sans qu’il ait besoin de le dire. Maintenant qu’il est arrivé à ses fins non sans mal, il ne va pas lâcher la place aussi facilement que certains l’espèrent. En effet dans un 1er temps, c’est Ségolène qui lui a coupé l’herbe sous le pied en 2007 en se présentant face à SARKOZY. En 2012, c’était DSK qui lui faisait barrage, les ennuis de braguette de ce dernier sont tombés à point nommé pour Hollande qui s’est retrouvé comme par miracle propulsé au devant de la scène. Seul lui sait tout et a toujours raison. De plus, maintenant son ambition ne s’arrête pas là, il entend bien imposer sa politique au reste de l’Europe, par conséquent, démissionner certainement pas. C’est autant dire « maintenant que vous m’avez élu accommodez-vous de ma personne et de mes choix, tant pis si cela ne vous convient pas, ce sera ainsi »

François Hollande est dans le déni total et voit les choses comme il voudrait qu'elles soient, non comme elles sont.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour