Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande prend ses rêves pour des réalités

Pour François Hollande la crise dans la zone euro est terminée. Annonce-t-il depuis le Japon. Cela fait combien de fois qu'il nous fait cette annonce ? Il est constamment démenti par les faits mais il finira bien un jour par avoir raison. Il se permet même de donner une leçon d’économie à Bruxelles, histoire de montrer à son électorat de moins en moins dupe qu’il garde la main non seulement sur l’économie française mais que son influence pourrait aussi s’étendre sur l'économie européenne. Il en rêve.

François Hollande vit dans un monde de chimères et prend ses désirs pour des réalités. Cette crise qu’il a nié durant toute la campagne électorale car il était persuadé qu’elle ne toucherait que très peu son quinquennat vient néanmoins perturber par son intensité mal calculée tous ses savants calculs.

En effet, pour lui :

  • une crise ne dure que 5 ans, débutée en 2008 elle doit forcément s’arrêter en 2013 et il s’y accroche.
  • Fin 2013, donc, tout doit rentrer dans l’ordre : la croissance doit reprendre, la courbe du chômage doit s’inverser, l’embellie doit revenir sans qu’il soit obligé de faire les réformes réclamées avec insistance par Bruxelles.
  • Mieux, il mise sur un échec d’Angela Merkel aux élections, qui lui permettrait selon lui, de devenir le leadership en Europe et d’imposer à l’ensemble du continent sa vision politique. Quand il parle d’un président pour l’Europe, il parle pour lui.

Voilà pourquoi François Hollande ne prend aucune décision, il attend la fin de la crise qui doit obligatoirement se terminer à la fin de l’année. François Hollande est un grand visionnaire incompris, il n'est pas du tout suivi voire méprisé par les pays européens et les Français commencent à regretter amèrement leur choix, mais il croit en son avenir grandiose.

Les prévisions des économistes mondiaux démentent les perspectives affichées par François Hollande et affirment au contraire que la crise n’est pas terminée,qu'elle ne se terminera pas en 2013. Comme la Nabote l’a déjà dit, cette crise ressemble comme une sœur à la crise de 1929 qui a duré 10 ans.

C’est indubitablement la fin d’une époque. La suprématie des pays industriels face au reste du monde est en train de s’achever avec l’essor des pays émergents qui vont de plus en plus s’imposer et imposer leur style. Leur état d'esprit face au travail n'est plus le nôtre depuis longtemps et le temps de notre puissance face à ces pays pour imposer nos méthodes est bien loin. Nous devons revoir toutes nos structures si nous voulons rester dans la compétition. Ces réformes très douloureuses s’imposent si nous voulons survivre, nous n'aurons pas le choix. François Hollande ayant toujours combattu et nié la nécessité de ces réformes se voit aujourd’hui contraint de les mettre en place. Il traîne des pieds parce qu'il reste toujours convaincu que ses savants calculs vont fonctionner.

Aujourd’hui, la France est en récession ce qu'elle n'était pas à son arrivée au pouvoir, la courbe du chômage est loin de s’inverser, les investissements sont à l’arrêt et notre Président attend impassible que tout cela s’inverse sans rien faire, espérant ainsi pouvoir reporter aux calendes grecques les réformes nécessaires. Sa politique est basée sur des rêves qu'il présente comme étant des réalités.

Lui, qui parle d'apaisement et de rassembler ne sait que diviser les Français et cultiver la haine et le mépris envers tous ceux qui ne partagent pas les idées socialistes. Il combat tous ceux qui peuvent apporter de la richesse au pays, il fait tout ce qu'il peut pour décourager le travail et les initiatives, il plombe la consommation des ménages à travers des impôts, seule trouvaille, qu'il a eu pour essayer de renflouer les caisses.

Il se présente comme un très grand président non seulement sauveur de la France mais aussi de l'Europe. La Nabote a dû certainement louper quelques épisodes.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour