Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre à Mme Martres, présidente du syndicat de la magistrature

Madame la Présidente du Syndicat de la Magistrature,

Nous comprenons mieux, grâce à ce mur des cons qui en dit beaucoup plus long que vous ne pensez sur (si besoin en était) vos décisions de justice sous l’ère Sarkosy.

Nous comprenons beaucoup mieux votre motivation lorsque vous relâchiez des délinquants aussi vite qu’ils avaient été arrêtés. Il vous fallait démontrer l’inefficacité de la politique de Sarkosy. Celui-ci n’a pas été dupe et a voulu réformer votre BELLE institution où vous êtes maître mais pas impartiale. Votre réponse sur ce mur des cons dans le Parisien en dit bien long sur votre motivation et votre état d'esprit:

« Il était là depuis des années, mais il a été, pour beaucoup, alimenté sous l’ère Sarkozy. Sous sa présidence, nous avons été stigmatisés, injuriés publiquement, des décisions de justice ont été remises en cause, des magistrats mutés ou convoqués en pleine nuit… Nous étions sous pression, et ce mur était un exutoire satirique confiné dans un espace privé. Cette droite que nous combattons a vu dans ces images volées le prétexte qu’elle attendait pour nous faire taire. »

Par vos décisions « juridiques » la Nabote met ce mot entre guillemets car elle met en doute à présent votre impartialité, vous vouliez mettre en difficulté la politique de droite que vous combattez, vous le dites vous-même, Madame, " cette droite que nous combattons". C’est ce que vous reprochait Sarkosy et il avait raison, car votre justice, Madame, ne peut plus en être une après une telle explication. C’est grave ce que vous avancez comme explication, Madame, vous n'avez pas en tant que juge à combattre un politique vous avez à appliquer une justice, la nuance est d'importance, Madame, vous ne semblez pas l'avoir saisie.

À propos de votre impartialité que vous revendiquez mais dont on peut douter effectivement, vous faites mention, Madame, de JPaul GARRAUD ex député UMP devenu juge pour qui l’impartialité n’est pas mise en doute. Mais Madame, il ne nous semble pas que Mr GARRAUD ait fait un mur non pas de cons, mais de parfaits imbéciles concernant des personnalités de gauche? Là est la différence, Madame, et lorsque l’on est capable d’un tel affichage comme vous l'avez fait, certes en privé, cela explique parfaitement certaines de vos décisions publiques. En effet on comprend bien que lorsque le justiciable est une personnalité de droite, vous faites une instruction à charge (Sarkosy) puisque vous le combattez, c’est bien ce qu’avait compris Sarkosy et ce que nous comprenons aujourd’hui. Vous voulez une preuve de ce que la Nabote avance ?

Votre juge Gentil a mis en examen Sarkosy dans l’affaire Bettencourt pour abus de faiblesse simplement sur des témoignages pas vraiment fiables et surtout sur la conviction du juge, (c'est ce qu'il a dit) un peu léger tout de même. Certes la conviction du juge ne fait aucun doute non pas sur la culpabilité de Sarkosy mais qu'il faut lui donner une bonne leçon. Vous comprendrez qu'après votre brillante explication nous mettions en doute son impartialité et que nous comprenions très bien que pour ce juge qui fait partie de votre syndicat,Madame, Sarkosy est à abattre et ceci par toutes les astuces de la justice.

D’un autre côté Xavier Kemlin (qui doit figurer en bonne place sur votre mur) a vu sa plainte contre Madame TRIERWEILER classée sans suite alors que celle-ci s’avère fondée. Si Sarkosy avait été dans la situation de Hollande aujourd’hui, et qu’une plainte ait été déposée contre sa maîtresse comme c’est le cas aujourd’hui, vous n’auriez pas manquer de l’instruire. Là, est tout le problème de votre soit- disant impartialité, Madame.

Ce qui vous gêne finalement, Madame, ce n’est pas tant la découverte de ce mur des cons, car vous semblez ravie de pouvoir dire à ces gens qu'ils sont pour vous effectivement des cons mais c’est que le citoyen français comprenne que la justice de son pays est à la botte d’un parti politique, et que cette justice politisée grâce à son immense pouvoir tente d’éliminer par voie de justice, ceux qui n’ont pas l’heur de partager ses idées politiques et que les urnes ne veulent pas éliminer malgré tout le battage calomniateur organisé par le PS que vous soutenez.

Vous vous dites de gauche, c’est votre droit le plus strict Madame , et la Nabote ne vous fait aucun grief pour cela, mais vous reproche votre manque total d'impartialité et votre volonté d'instruire systématiquement contre les personnalités de droite et notamment contre Sarkosy qu’il vous faut absolument abattre juridiquement nous le comprenons bien puisque son image reste encore bien trop présente à votre goût et aux politiques que vous soutenez, ainsi que votre mollesse envers les personnalités de gauche ne nous échappent pas, Madame. L'affaire Trierweiler en est une preuve, le juge s'est empressé de la classer sans suite car instruite et avérée c'était l'annulation de l'élection de Hollande.

Vous avez un mur des cons, Madame, et nous pauvres Français, nous avons une justice conduite par des cons minables imbus de leur pouvoir et de leur personne. Oui Madame, le monde de la justice est à repenser puisque celle-ci s’avère être partisane et à la botte d’un parti politique ce qui est contraire à la Constitution. En effet, celle-ci exige la séparation des pouvoirs, votre syndicat et votre discours, Madame, nous démontre que tel n'est plus le cas.

Vous trouvez choquant qu’un journaliste ait filmé ce mur qui met au grand jour la vraie mentalité des juges mais vous ne trouvez pas choquantes les écoutes téléphoniques à l’insu des personnes surtout lorsque celles-ci sont de droite, bien au contraire vous les retenez comme preuve. Vous êtes minable, Madame, votre Justice est minable, pour parodier notre 1er ministre.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour