Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande est tout sauf libéral

On nous présente François HOLLANDE comme un libéral, un social démocrate. Est-ce pour mieux endormir les Français afin de mettre en place tranquillement un parti unique, le PS, et faire en sorte que l’opposition soit bâillonnée afin de l’affaiblir au point qu’elle soit inexistante ?

Depuis qu’il est au pouvoir François HOLLANDE use de drôles de méthodes pour discréditer et anéantir ses opposants et mettre en place ses idées socialistes qui ont-elles aussi un drôle de parfum.

En même temps que son arrivée au pouvoir il y a eu un certain nombre d’affaires concernant des élus socialistes, jugés pour malversations et corruption. Curieusement les médias, les mentionnent comme faits divers mais ne s’étendent pas sur le sujet. Par contre, la justice et les médias sont priés d’éplucher tout ce qu’a fait la droite afin de trouver les failles qui permettrait de la discréditer aux yeux de Français et de l'amoindrir. Il y a les fameuses AFFAIRES dont tout le monde parle toujours et encore sans avoir un élément tangible à avancer:

  • L’affaire Bettencourt, où celui qui est visé est Nicolas SARKOZY, qui tombait à point nommé au moment de l’affaire CAHUZAC. La réponse de François HOLLANDE au salon de l’agriculture concernant l’ancien président, la veille de sa mise en examen de celui-ci « SARKOZY ? Tu ne le verras plus » pose question tout de même, comment peut-il en être certain? L’affaire depuis, a connu des rebondissements, dont le fameux mur des cons qui a ouvert les yeux à pas mal de Français sur la justice de notre pays. L’affaire Bettencourt depuis, part en cacahuètes.
  • L’affaire GUEANT, qui fait suite à l’affaire Bettencourt puisque celle-ci, FH l’a bien compris a toutes les chances de ne pas aboutir. GUEANT est une bonne cible puisqu’il était proche de N. SARKOZY. L’affaire fut développée de long en large et en travers sur tous les médias.
  • A un moment c'était le terrain de course de Compiègne où Éric Woerth était sur la sellette, pour aboutir à......RIEN, mais le tapage autour de cela a fait son effet.
  • À présent c’est l’affaire TAPIE. TAPIE, qui a eu l’outrecuidance de rejeter le PS. Si celui-ci avait dit qu’il soutenait FH, l’affaire n’aurait jamais vu le jour, on peut en être assuré. TAPIE a trahi, il a de plus traité ses affaires avec SARKOZY, autre trahison, HOLLANDE et le PS veulent lui faire payer très cher. Attention qu’à ce jeu, cela ne coûte pas plus cher à l’État, tout simplement pour assouvir une vengeance personnelle.
  • Autre chose qui choque la Nabote, c’est d’avoir lu la divulgation dans la presse des informations concernant la vie privée de Frigide Barjot, avec pour titre « Révélations gênantes pour Frigide Barjot » Visiblement certains se sont appliqués à éplucher sa vie privée pour trouver la faille qui la discréditerait définitivement aux yeux du peuple. Ce procédé puant est digne des politiques des pays de l’Est. Çà craint. Il est évident que l’objectif est de lui faire payer très cher les manifestations contre le mariage pour tous où elle a rassemblé contre toute attente des milliers de manifestants. Doit-on le prendre comme un avertissement pour tous ceux qui vont oser s’opposer à François HOLLANDE et manifester publiquement? Il semblerait.
  • L’affaire Méric, enfin démontre la volonté de stigmatiser les Extrêmes : les bons et les méchants. L’Extrême gauche faisant partie des électeurs de François HOLLANDE, celui-ci les ménage.Cela démontre de la part du gouvernement un sectarisme dangereux.
  • Dans l’affaire CAHUZAC, on a su que notre Président avait été averti de la véracité des faits qui étaient reprochés à CAHUZAC le 15 décembre 2012, alors qu’il nous a juré qu’il n’était au courant de rien, jusqu'au jour où celui-là a reconnu les faits publiquement. La presse, comme pour les affaires socialistes ne s’est pas étendue et n'a fait aucun commentaire. Serait-elle muselée ? ou partisane au point de taire ce qui fâche ? Si cela avait été SARKOZY que n’aurions-nous pas entendu.

François HOLLANDE dès son arrivée au pouvoir n’y est pas allé de mainmorte et a donné tout de suite le ton :

  • En stigmatisant les gens qui ont de l’argent, les considérant comme des malfrats, menteurs et voleurs. Ne voit-on pas les autres comme on est soi-même ? Si l’on s’en réfère à sa déclaration de patrimoine, outre sa maison de Mougins dont l'estimation est d'un culot phénoménal, il y a de quoi s’interroger. Quand on lit dans un article d'une journaliste de l'Express que la maison de HOLLANDE est estimée à 800 000€ et 8 lignes plus bas qu'il est impossible de trouver une maison correcte à Mougins à moins de 1,5million d'euros, il faut oser. Ce Monsieur vivait soi-disant malgré ses salaires grâce à des crédits conséquents et n'avait pas 5000€ d'économie. Soit il n'a pas déclaré tout son argent pour faire plus "normal", soit il est hyper dépensier, ce qui n'est pas sa réputation. On peut noter le silence absolument assourdissant de tous les médias nationaux sur ce point, ils n’ont pas la même frilosité face à SARKOZY.
  • L’imposition à 75%, le taux des successions relevé, tout ceci n’est ni plus ni moins qu’une confiscation déguisée des biens au profit de l’État.
  • Après avoir stigmatisé les riches HOLLANDE a stigmatisé les entreprises qui font du bénéfice. Mais cher François, les entreprises qui ne font pas de bénéfices, ferment leurs portes et leurs ouvriers vont pointer à Pôle Emploi. Il semblerait que notre cher Président préfère payer le chômage aux ouvriers plutôt que voir une entreprise non dépendante de l’État faire du bénéfice et prospérer.
  • Pendant la campagne, HOLLANDE avait assuré qu’il remettrait la retraite comme avant et qu’il ne se soumettrait pas à Bruxelles. On voit aujourd’hui ce qu’il en est.

On nous dit donc que François HOLLANDE est un libéral social démocrate. Il n’y a rien de libéral dans sa politique. Tout est fait par coup de force,intimidation, mépris et suffisance.

  • Il a imposé son mariage pour tous envers et contre tout, et l'on voit comment il se comporte avec ceux qui osent s'opposer.
  • Il essaie d’anéantir et de discréditer ses opposants par voie de justice comme cela se faisait dans les pays de l’Est sous Staline.
  • Il va jusqu’à faire éplucher la vie privé des opposants trop virulents à ses yeux pour trouver la faille qui les discrédite
  • Il va jusqu’à faire emprisonner un jeune parce que celui-ci n’est pas d’accord avec son mariage pour tous alors que les juges laissent libres des casseurs.Curieuse justice tout de même.
  • L’imposition mise en place par François HOLLANDE est quasi confiscatoire. Il veut faire la chasse aux délinquants fiscaux alors que lui-même a menti sur ses propres biens pour ne pas paraître trop riche aux yeux de ses électeurs.
  • Il veut imposer son socialisme au reste de l’Europe et n’hésite pas à aller à contre-courant et à isoler le pays du reste du monde simplement parce qu’il est convaincu de son destin grandiose.

Non, MITTERRAND n'est pas le modèle de HOLLANDE, celui-ci a reculé lors des manifestations pour l’école privée, HOLLANDE a passé outre pour le mariage pour tous, est-ce pour montrer que LUI est plus fort? HOLLANDE semble avoir pris STALINE pour modèle, bien des procédés utilisés par HOLLANDE l’ont été par STALINE.

Le silence plus qu'assourdissant, la complaisance des médias face à un HOLLANDE décrié de toute part sont affolants.

La Nabote

Tag(s) : #L'actualité au jour le jour