Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Nabote ne soutient en rien la politique de François Hollande, parce que celle-ci est, à son sens, complétement décalée par rapport à la situation du pays et face à la situation mondiale, cela ne peut-être qu’un fiasco, une utopie. L’idéologie socialiste a fait ses preuves de par le monde et vouloir l’instaurer en France et imposer cette vision socialiste en Europe est d’une très grande prétention de la part de François Hollande, même Mitterand son soi-disant modèle ne s’y est pas risqué. Il rêve d’être un très grand président, pour l’instant nous n’avons affaire qu’à un minable président qui essaie vainement de remonter dans les sondages.

Par contre, la Nabote espérait que l’UMP serait une opposition solide face à un gouvernement en perdition, mais tel n’est pas le cas, loin de là. Après s’être entre-déchirée pour l’élection de la tête du parti où l’on a vu des gens beaucoup plus préoccupés de leur intérêt personnel que de l’intérêt du pays, a donné aux électeurs une piètre image de cette opposition qui se devrait être solide. Jean-François Copé n’a jamais caché ses ambitions et sa manière de faire ne plaît pas plus que cela à la Nabote et qu’à une partie des militants, il n’a pas l’envergure pour diriger le pays, tout juste celui d’être dans l’opposition. François Fillon semblait à un moment avoir la stature d’un dirigeant. Seulement, patatrac, sa précipitation à annoncer sa candidature « quoiqu’il arrive » à l’élection présidentielle, de peur d’être devancé par un autre toujours invisible mais néanmoins bien présent dans la vie politique, ceci, dès que les sondages ont montré que cet invisible avait le soutien des militants de l’UMP face à tous les autres, François Fillon a montré son vrai visage, celui d’un Judas, prêt à tout renier pour réaliser son ambition. Pendant que ces messieurs tentent de se partager le gâteau sans faire trop de vagues dévastatrices, l’opposition reste quasi muette face à ce gouvernement incapable de gouverner et le pays continue de partir en déconfiture.

Il manque réellement un chef de file à l’UMP et de toute évidence Copé et Fillon n’en ont pas la carrure, alors ne serait-ce pas cet invisible que redoute tant Fillon qui manquerait tellement à l’UMP ? Une chose est certaine, l’UMP n’a pas de meneur, n’a pas de cap comme le dit Bernard Accoyer, vivement le retour de l’invisible, Nicolas SARKOZY.

La Nabote