Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande, une gamelle de plus en Syrie

Les médias nous disent que François HOLLANDE s’est fait piégé par OBAMA, en Syrie. C’est oublié un peu vite que c‘est HOLLANDE, lui-même qui a lancé cette idée « punitive » contre la Syrie. Il a manipulé comme à son habitude par ses effets d’annonces tonitruantes pour obtenir des pays occidentaux l’aide dont il avait besoin pour redorer son blason aux yeux des Français mais aussi aux yeux du Monde. Aujourd’hui cette aide tant espérée s’éloigne de plus en plus et François HOLLANDE se retrouve seul avec son discours excessif et irréfléchi, comme pour le Mali.

François HOLLANDE, est assoiffé de gloire et de reconnaissance ainsi que sa compagne, qui, elle, ne sait plus quoi faire pour obtenir l’estime des Français. Lequel des deux influence l’autre dans ce sens ? Cette reconnaissance et cette gloire leur font défaut aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Entre les désirs de grandeurs et les capacités réelles de François HOLLANDE, il y a un gouffre. Il se prend pour un grand visionnaire, il a une courte vue. Il s’estime au-dessus de tout le monde d’où le terme de « punir » pour Bachar el-Assad, pas très heureux quand on veut être diplomate. Si le louvoiement et la manipulation lui ont permis de réussir au PS, il reste très court sur la scène internationale qui visiblement ne lui accorde aucun crédit.

De plus, ce qui fait rager François HOLLANDE et tous ses affidés est de voir que SARKOZY est encore à ce jour beaucoup plus reconnu, écouté et estimé que lui dans le monde.

Avec l’affaire de la Syrie François Hollande a encore loupé le coche de la gloire, il reste désespérément dans le wagon de la déconvenue.

À force de faire il va réussir à se faire débarquer avant la fin de son voyage.